dimanche, 4/12/2016 | 1:15 UTC+1
Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / Politique / Le Gabon et la Guinée Equatoriale signent un accord sur l’île de Mbanié
gabonm

Le Gabon et la Guinée Equatoriale signent un accord sur l’île de Mbanié

Les présidents Ali Bongo Ondimba et Teodoro Obiang Nguema ont signé à Marrakech, sous l’égide du Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, un accord sur l’île de Mbanié. Un accord « marquant la conclusion fructueuse de la médiation de l’ONU entre les gouvernements de Guinée équatoriale et du Gabon concernant leur différend frontalier », selon un communiqué onusien.

mbani%e9%202« C’est un honneur de vous accompagner pour assister à la signature de l’accord spécial sur le différend frontalier entre vos deux pays devant être soumis à la Cour internationale de Justice (CIJ) », a déclaré M. Ban lors de la cérémonie de signature, mardi en marge de la Conférence des Nations Unies sur le climat (COP22).

Pour le patron de l’ONU, les deux chefs d’Etat, en signant cet accord « mutuellement acceptable, ont fait preuve de leadership politique, de courage et de sagesse, conformément à l’esprit et à la lettre de la Charte des Nations Unies ».

« L’événement d’aujourd’hui témoigne de la détermination de vos pays à adopter une vision commune visant à renforcer et à respecter l’état de droit international et à contribuer à une paix durable et à des relations de bon voisinage », a encore dit M. Ban.

Il a souhaité au passage que « le règlement de ce différend frontalier de longue date puisse être une source d’inspiration pour d’autres pays confrontés à des défis similaires en démontrant qu’une résolution pacifique et par des voies légales est possible ».

Le Secrétaire général de l’ONU a encouragé les deux chefs d’Etat à « continuer à renforcer les relations bilatérales entre leurs deux pays », réaffirmant l’engagement de l’ONU à contribuer à la promotion de la paix et de la stabilité régionales, notamment par l’intermédiaire du Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale (UNOCA) basé à Libreville ».

En 2008, sous l’égide de l’ONU, une médiation avait été mise en œuvre en vue de trouver une solution mutuellement acceptable au différend frontalier entre les deux pays au sujet de la souveraineté de l’île de Mbanié qui opposait les deux pays depuis de nombreuses années.

Mbanié est une île inhabitée de 20 hectares située à une dizaine de kilomètres au large de Libreville.

APA

@Wikimédia

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )