Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / Economie / Free roaming en Afrique de l’ouest : Orange trop cher?

Free roaming en Afrique de l’ouest : Orange trop cher?

Orange et son free roaming trop cher selon les consommateurs ouest-africains. Dans un communiqué rendu public aujourd’hui, l’Association des utilisateurs des TICS déplore l’augmentation de 21,45% des prix d’Orange par l’Autorité de régulation des télécommunications et des Postes (ARTP) dans le cadre de son programme de free roaming en Afrique de l’Ouest.

Par Hamidou Baldé

Dans un document intitulé «­Lancement du free roaming en Afrique de l’ouest­», l’ARTP annonce le démarrage effectif du free roaming à partir du 31 Mars 2017 dans 5 pays d’Afrique de l’Ouest dont le Sénégal. L’un des objectifs du free roaming ou itinérance gratuite en français est la baisse des tarifs. Mais d’après l’ASUTIC, le tarif de roaming utilisé par L’ARTP comme tarif de référence est celui de l’opérateur Tigo. Il s’agit de l’un des tarifs de roaming les plus élevés dans l’espace CEDEAO pour ne pas dire le plus élevé. « L’ARTP a pris comme référence des tarifs économiquement déraisonnable, commercialement injustifiable dans un secteur où seule la compétitivité des tarifs permet de se différencier », dénoncent les utilisateurs des TICS.

Par conséquent, note l’ASUTIC, les nouveaux tarifs de roaming à 300 FCFA TTC (hausse de 21,45%,), avec réception appels plafonnée à 300mns, appel local à 300 F CFA/mn (hausse de 62,16%), constituent une hausse généralisée des tarifs de roaming en Afrique de l’Ouest au profit du Groupe Orange. Face à cette situation, les utilisateurs des TIC demandent aux autorités supérieures à donner des injonctions à l’ARTP pour un retour aux anciens tarifs d’Orange. Ils recommandent aux sénégalais voyageant en Afrique de l’Ouest, pour éviter de payer les tarifs exorbitants de l’ARTP, de continuer à utiliser des applications mobiles de VOIP tels que Skype, Viber ou WhatsAp en étant connecté à un réseau WiFi ou de consommer local en se procurant la carte SIM du pays visité.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )