Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / Environnement / Énergies renouvelables : l’Algérie élabore une nouvelle stratégie

Énergies renouvelables : l’Algérie élabore une nouvelle stratégie

La ministre algérienne de l’environnement et des énergies  renouvelables, Fatma Zohra Zerouati a annoncé l’élaboration d’une nouvelle  stratégie en matière d’énergies renouvelables tenant compte les défis  climatiques et économiques qui se posent aujourd’hui à l’Algérie. 

Par Nassim Mecheri

« Une nouvelle stratégie en matière d’énergies renouvelables sera élaborée  en tenant compte, sur orientations du Premier ministre, les défis qui se  posent l’Algérie, d’une part et la conjoncture économique qui impose ce  type d’énergie pour le développement d’une économie alternative, d’autre  part », a indiqué la ministre en marge de l’inauguration du nouveau siège de  l’Agence Nationale des Déchets.

Précisant que la priorité sera accordée au sud du pays au vu du potentiel énorme  qu’il offre dans ce domaine notamment avec le troisième plus grand gisement d’énergie solaire au monde, la ministre a fait état de consultations en  cours entre son département et des experts pour l’étude de cette stratégie  qui englobe tous les secteurs. « Nous  devons faire en sorte que toute étape  franchie soit une réussite », a-t-elle ajouté.

Le secteur de l’environnement était rattaché avant l’avènement du nouveau  gouvernement au ministère des ressources en eau alors que les énergies renouvelables  dépendaient du secteur de l’Energie.

Concernant l’Environnement, Mme Zerouati a mis l’accent sur la  priorité que constitue l’élimination des déchets notamment des points  noirs et la lutte contre le gaspillage, plus particulièrement, du pain dont  le prix est subventionné.

« Nous ne pouvons continuer à jeter les déchets et à gaspiller. Il est  important de lutter contre ces comportements », a-t-elle renchéri avant de  rappeler que 16 000 baguettes de pain sont jetées quotidiennement dans les  poubelles.

Concernant les centres d’enfouissement technique (CET), Mme Zerouati a  indiqué qu’un état des lieux sera effectué tout en se penchant sur les  problèmes qui se posent au niveau de la gestion, annonçant la réception du  deuxième bassin dans les tous prochains jours d’une capacité de trois millions de m3 pour une durée de dix ans.

A Alger, sera réceptionnée prochainement une unité de lavage et de  transformation des sacs en plastique à raison de 2 tonnes par jour.  Par ailleurs, l’Algérie consomme 7,7 milliards de sacs en plastique par  an, selon la ministre qui a tenu à préciser que son département ministériel  avait d’ores et déjà, entamé des contacts avec plusieurs investisseurs pour  la fabrication de sacs en remplacement des sacs en plastique. Pour rappel, l’Algérie produit 12 millions de tonnes de déchets par an soit, un taux de  0,85 kg par individu.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )