Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / Environnement / Energie : la demande mondiale en gaz devrait augmenter les prochaines années

Energie : la demande mondiale en gaz devrait augmenter les prochaines années

L’Agence internationale de l’énergie (AIE) prévoit une hausse annuelle de 1,6% de la demande mondiale de gaz naturel au cours des cinq prochaines années et une consommation mondiale devant atteindre 4.000 milliards de m3 en 2022.

Par la rédaction

La demande globale de gaz devrait croître de 1,6% par an pour les cinq prochaines années, la consommation atteignant près de 4.000 milliards de m3 d’ici à 2022, contre 3.630 milliards de m3 d’habitants en 2016, a-t-elle indiqué dans sa dernière analyse de marché sur les prévisions quinquennales publiée jeudi à Paris.

La Chine, a-t-elle précisé, représentera 40% de cette croissance, relevant une transformation majeure du marché, notamment en termes de débouchés.

L’agence a constaté que le marché mondial du gaz naturel connaît une transformation majeure grâce à de nouveaux approvisionnements en provenance des Etats-Unis pour répondre à la demande croissante dans les économies en développement.

Pour elle, cette évolution du rôle du gaz naturel dans le mix énergétique mondial a des conséquences considérables sur le commerce de l’énergie, la qualité de l’air et les émissions de carbone, ainsi que sur la sécurité des approvisionnements énergétiques mondiaux.

Par ailleurs, la demande du secteur industriel devient le principal moteur de la croissance de la consommation de gaz, en remplacement de la production d’électricité, a expliqué l’agence, indiquant que d’ici à 2022, la production américaine de gaz devrait atteindre 890 milliards de m3, soit plus de 20% ou un cinquième de la production totale.

Les Etats-Unis représenteront 40% de la production mondiale de gaz supplémentaire à 2022 grâce à la croissance remarquable de son industrie du schiste domestique.

Ce grand producteur et consommateur d’énergie va rivaliser, selon l’AIE, avec l’Australie et le Qatar pour prendre le leadership du marché du gaz naturel liquéfié (GNL). Plus de la moitié de leur production de gaz supplémentaire sera en effet exporté pour une utilisation sous forme de GNL, a-t-elle précisé.
L’agence a souligné que le GNL américain sera un catalyseur de la variation du marché international du gaz, de la diversification de l’offre, du défi des modèles commerciaux traditionnels et des fournisseurs et de la transformation de la sécurité mondiale du gaz.

La révolution du schiste des Etats-Unis ne montre aucun signe de dépassement et ses effets sont maintenant amplifiés par une deuxième révolution de la hausse des approvisionnements en GNL, a déclaré Fatih Birol, directeur exécutif de l’AIE, faisant remarquer que le nombre croissant de pays consommateurs de GNL, de 15 en 2005 à 39 cette année, montre que le GNL attire de nombreux nouveaux clients, en particulier dans le monde émergent .

Il a ajouté que les avantages environnementaux du gaz naturel, en particulier lors du remplacement du charbon, méritent également une plus grande attention des décideurs politiques.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )