You are here:  / À LA UNE / International / En bref : une vingtaine de morts dans le chavirement d’une pirogue au Sénégal

En bref : une vingtaine de morts dans le chavirement d’une pirogue au Sénégal

Sénégal : Une vingtaine de femmes périssent dans le chavirement d’une pirogue

Elles sont au nombre d’une vingtaine de femmes décéder dans le chavirement d’une pirogue aux larges du village de Bettenty ( 200 km de Dakar). Elles ont toutes été enterrées, ce mardi, dans leur village d’origine. A la suite du chavirement, hier nuit, d’une pirogue, qui avait à son bord 60 personnes, une vingtaine de femmes ont perdu la vie dans les îles du Saloum, localité située à près de 200 kilomètres de Dakar. Les victimes étaient à la recherche de fruits de mers, lundi en début de soirée, aux larges du village de Bettenty situé dans le département de Foundiougne (région de Fatick). Le nombre de victime était estimé à 17 aussitôt après l’accident avant d’être revu à la hausse. Trois parmi les blessés qui étaient évacués dans les postes de santés ont succombé. En effet, la pirogue qui transportait à son bord une soixantaine de femmes, s’est subitement renversée avec les passagers à son bord. Certains passagères s’en sont sorties avec de légères blessures. Les recherches qui se sont poursuivies jusqu’à 20 heures, hier, ont été suspendues pour reprendre, ce mardi, en raison de l’obscurité, l’absence de moyens et le niveau élevé d’agitation de la mer.

Cameroun: un journaliste d’RFI condamné à 10 ans de prison ferme

Ahmed Abba a été condamné à 10 ans de prison ferme pour « non-dénonciation d’actes de terrorisme et blanchiment d’actes de terrorisme » par le tribunal militaire de Yaoundé. Un verdict annoncé ce lundi après avoir été reporté de quatre jours à la suite du dernier procès du correspondant de RFI en langue haoussa. Le commissaire du gouvernement (procureur) avait requis la perpétuité. Les avocats du journaliste, qui clame son innocence, ont décidé de faire appel dès mardi matin. Cette condamnation après un « procès injuste » est « un travestissement de la justice », estime pour sa part dans un communiqué l’organisation de défense des droits de l’Homme Amnesty International. Correspondant de Radio France Internationale (RFI) dans le nord du Cameroun, qui est la cible des attentats de Boko Haram, Ahmed Abba avait été arrêté fin juillet 2015 à Maroua, dans l’extrême-nord du pays. Le journaliste de RFI, qui risquait même la peine de mort début avril, est soupçonné par les autorités camerounaises d’avoir collaboré avec le groupe extrémiste Boko Haram et de ne pas avoir partagé les informations qu’il détenait.

Kenya: au moins 24 morts dans un accident de la route

Au moins 24 personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées dans un accident de la route impliquant un bus et un camion dans la nuit de lundi à mardi sur l’autoroute entre Nairobi et la seconde ville du Kenya, Mombasa (sud-est), a-t-on appris de source policière. « C’est un très grave accident, dû à une collision frontale. Vingt-quatre personnes ont été tuées », a annoncé un responsable de la police de Kibwezi (sud), précisant que les blessés avaient été emmenés à l’hôpital de Malindi, sur la côte.

Guinée-Bissau : le président Vaz dénonce un complot visant à l’ assassiner

Le président de la République de Guinée-Bissau José Mario Vaz a dénoncé ce lundi des complots impliquant des militaires visant à l’assassiner. Il a fait cette dénonciation en s’ adressant aux populations à Farim, dans le nord du pays, sans citer de noms. « Quelqu’un a dit à l’armée qu’ elle ne peut pas rester sans réaction face à cette crise (politique qui persiste depuis deux ans) et que je dois être renversé par un coup d’état », a-t-il déclaré. « Certains ont même dit que je devais avoir le même sort que Roberto Ferreira Cacheu, assassiné et décapité, » a-t-il ajouté.

Espagne: arrestation de huit Marocains dans le cadre d’une vaste opération contre les milieux islamistes

La police espagnole a annoncé mardi avoir arrêté huit Marocains et mené des perquisitions dans 12 propriétés, à Barcelone dans le nord-est du pays, dans le cadre d’une vaste opération contre les milieux islamistes. L’enquête et le coup de filet ont été menés mardi en conjonction avec la police belge, a déclaré un porte-parole de la police espagnole. Cette opération a pu avoir lieu au terme de huit mois d’enquête au cours desquels la police a surveillé une cellule islamiste qui avait des liens avec le crime organisé de la région barcelonaise. Selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, 22 personnes liées à l’islamisme ont été arrêtées au cours de 16 opérations distinctes depuis le début de l’année en Espagne.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )