Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / International / En bref : terrorisme- financement, un accord entre le Qatar et les EU

En bref : terrorisme- financement, un accord entre le Qatar et les EU

Qatar/Etats-Unis : un accord en matière de lutte contre le financement du terrorisme

Le Qatar et les États-Unis ont signé un mémorandum d’accord concernant la lutte contre le financement du terrorisme, ont annoncé mardi des responsables des deux pays. L’accord a été confirmé par le conseiller du secrétaire d’État américain, R.C. Hammond. Précédemment, quelques semaines après la visite de Donald Trump à Riyad, l’Arabie saoudite, l’Égypte, Bahreïn et les Émirats arabes unis avaient rompu les relations diplomatiques avec le Qatar avant d’adresser à Doha une liste de conditions destinées à modifier sa politique étrangère. «Cela sera peut-être le début de la fin de l’horreur du terrorisme», a ajouté M.Trump sur son compte Twitter, tout en indiquant que le Qatar avait été «montré du doigt» par les dirigeants des pays du Golfe. Le Qatar héberge la plus grande base aérienne américaine dans la région, siège du commandement militaire des États-Unis chargé de l’ensemble du Proche-Orient, et abrite sur son sol plus de 10.000 soldats américains.

Nigeria: Boko Haram exécute huit villageois pour avoir défié la « police de la charia »

Boko Haram a exécuté publiquement huit villageois qui s’opposaient à l’application rigoriste de l’islam dans le nord-est du Nigeria, selon une vidéo très violente visionnée par l’AFP. Les victimes, les yeux bandés, sont allongées face vers le sol lorsqu’elles sont abattues à bout portant par quatre hommes armés et masqués. Les images montrent une foule qui exulte en assistant à cette scène. Juste avant l’exécution, un homme portant un turban blanc affirme à la foule que les villageois condamnés sont des « apostats (qui) ont abandonné l’islam ». Les villageois ont défié la « police de la charia » – les membres de Boko Haram qui assurent l’application d’une interprétation stricte de la loi islamique – et ont menacés de se battre, affirme l’homme au turban, avertissant que quiconque osant défier les jihadistes connaitrait un sort semblable.

Sénégal/législatives: l’ancien président Abdoulaye Wade est arrivé à Dakar pour participer à la campagne électorale

L’ancien président sénégalais Abdoulaye Wade, accompagné de son épouse, est arrivé lundi à Dakar, par vol spécial, pour participer à la campagne des élections législatives du 30 juillet, ont annoncé lundi des médias locaux. M. Wade, âgé de 92 ans, qui s’est volontairement retiré en France après sa défaite en 2012, a été investi tête de liste de la Coalition gagnante « Wattu Senegaal » (opposition). L’ancien président sénégalais (2000-2012) été accueilli à l’aéroport Léopold Sédar Senghor par des responsables de cette coalition. Des militants se sont mobilisés dès les premières heures de l’après-midi pour réserver un accueil chaleureux à Abdoulaye Wade.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )