Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / International / En bref : la demande de libération de Gbagbo sera réexaminée à la Haye

En bref : la demande de libération de Gbagbo sera réexaminée à la Haye

CPI: les juges réexamineront la demande de libération de Gbagbo

La chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI) a ordonné mercredi aux juges de première instance de réexaminer la demande de libération de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo pour le reste de son procès, une petite victoire pour l’ancien homme fort d’Abidjan. Premier ex-chef d’État remis à la CPI, Laurent Gbagbo avait fait appel en mars de la décision de la Cour de le maintenir en détention à La Haye pendant toute la durée de son procès pour crimes contre l’humanité commis lors de violences post-électorales ayant déchiré la Côte d’Ivoire en 2010-2011.

Maroc: entre deux ans de prison et perpétuité dans le procès de Gdeim Izik

La justice marocaine a prononcé mercredi des peines allant de deux ans de prison à la perpétuité à l’encontre de 23 Sahraouis accusés d’avoir tué des membres des forces de l’ordre marocaines en 2010, à l’issue du procès dit « de Gdeim Izik ». Ce procès, ouvert en décembre devant une juridiction civile, revêtait un caractère sensible avec en toile de fond le dossier du Sahara occidental, ancienne colonie espagnole contrôlée en grande partie par le royaume, et dont le Front Polisario, soutenu par l’Algérie, réclame l’indépendance. Après plus de 14 heures de délibération, le verdict a été rendu à l’aube par la Chambre criminelle de la Cour d’appel à Salé, près de la capitale Rabat, a rapporté l’agence de presse MAP.

Niger: 23 morts après des pluies torrentielles

Au moins 23 personnes sont mortes au Niger après des pluies torrentielles qui s’abattent depuis juin sur ce pays désertique, a annoncé l’ONU mercredi à Niamey. « A la date du 10 juillet, 19.459 personnes, soit 2.405 ménages, ont été affectées par les inondations et le nombre de personnes décédées est de 23 sur l’ensemble du pays », précise sur son site le Bureau des affaires humanitaires de l’ONU (Ocha) à Niamey.
Dans la région de Tahoua (ouest), les torrents ont aussi emporté 4.000 têtes de bétail, ajoute l’ONU, citant les autorités locales.

Manif interdite en Guinée: un chanteur contestataire détenu près de 24 heures

Le chanteur de reggae guinéen Elie Kamano, arrêté lundi pour avoir participé à une manifestation non autorisée contre le président Alpha Condé à Conakry, a été relâché mardi en fin de journée, a-t-on appris de sources concordantes. Il a été arrêté lundi à Matoto, en grande banlieue de Conakry, avec trois de ses camarades, alors qu’il avait appelé à une marche contre les appels à modifier la Constitution pour permettre à M. Condé de briguer un troisième mandat, avait constaté un journaliste de l’AFP.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )