Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / International / En bref : au Burkina, 5 personnes tuées par des jihadistes présumés

En bref : au Burkina, 5 personnes tuées par des jihadistes présumés

Burkina : 5 personnes tuées par des jihadistes présumés (source sécuritaire)

Cinq personnes ont été tuées lors d’une « série d’attaques » menées par des jihadistes présumés dans la nuit de lundi à mardi dans trois localités du nord du Burkina Faso frontalier du Mali, selon des sources locale et sécuritaire.

« Une attaque perpétrée par des individus armés et non identifiés a fait cinq morts dans la province du Soum », a déclaré à l’AFP une autorité locale de Djibo, chef-lieu de cette province.

« Deux personnes (ont été tuées) dans le village de Ndija, dans la commune de Djibo. Deux hommes ont également été abattus à Sibé et un autre tué à Neyda, deux villages de la commune de Tongomael », a précisé à l’AFP une source sécuritaire sous le couvert de l’anonymat.

Méditerranée: onze morts sur une embarcation transportant 167 migrants

Mali: un célèbre activiste blessé par balles à Bamako

Un célèbre activiste et chroniqueur malien a lancé mardi un appel au calme, après avoir été victime dans la nuit d’une tentative d’assassinat à Bamako, la capitale du Mali.

« Maréchal Madou », Madou Kanté de son vrai nom, était au volant de sa voiture vers 01H00 du matin lorsqu’un inconnu muni d’une arme à feu l’a visé, a-t-il expliqué à l’AFP depuis l’hôpital de Bamako où il a été admis dans la nuit.

« On vient de m’enlever la balle du corps (…) J’étais dans ma voiture à Bamako quand quelqu’un m’a tiré dans la poitrine », a ajouté le jeune homme de 30 ans, connu pour dénoncer la corruption, le népotisme et d’autres travers de dirigeants politiques et religieux dans ses chroniques diffusées sur Youtube, le « Madou Ka Journal », et dans d’autres médias.

Crise du Qatar: 18 organisations et individus sur une liste noire de l’Arabie saoudite et de ses alliés

L’Arabie saoudite et ses alliés ont inscrit mardi 18 organisations et individus sur une liste noire, pour leurs liens présumés avec l’extrémisme islamiste dont est accusé le Qatar, selon une déclaration conjointe publiée par l’Agence de presse saoudienne. L’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis (EAU), Bahreïn et l’Egypte ont établi une liste noire composée de neuf organisations caritatives et médias et neuf personnes liées au Qatar, les qualifiant de « terroristes », annonce le communiqué. Les quatre pays arabes boycottent le Qatar depuis le début de la crise diplomatique le 5 juin dernier. Pour mettre fin à la crise, ces pays exigent du Qatar, entre autres, la fermeture de la chaîne Al-Jazeera et d’une base militaire turque, ainsi que l’alignement du pays à la politique saoudienne dans la région, en particulier en ce qui concerne l’Iran. Le Qatar a rejeté ces demandes évoquant une violation de sa souveraineté, et a depuis reçu un important soutien de la Turquie et de l’Iran. Trois organisations basées au Yémen et six autres basées en Libye se trouvent sur cette nouvelle liste noire, pour leurs liens présumés avec Al-Qaïda. Trois Qatariens, trois Yéménites, deux Libyens et un Koweïtien, supposément  »impliqués dans des campagnes de financement pour soutenir le Front al-Nosra et d’autres milices terroristes en Syrie » ont également été inscrits sur la liste noire.

Tunisie: Saisie de quarante-quatre camions de contrebande dans la zone tampon du sud-est

Quarante -quatre camions de contrebande ont été saisis dans la zone tampon du sud-est à Tataouine entre le 14 et le 23 juillet, annonce, mardi, le ministère de la Défense nationale. Dans un communiqué, le département précise que la valeur de la marchandise de contrebande (carburants, tabac, pétards, climatiseurs…) est estimée à près de 37 mille dinars. Quelque 33 individus sans pièces d’identités ont été interpellés lors de cette opération, apprend-on de même source.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )