Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / International / En bref : attaque au couteau en Allemagne…un mort et des blessés

En bref : attaque au couteau en Allemagne…un mort et des blessés

Allemagne: un mort, plusieurs blessés dans une attaque au couteau à Hambourg 

Une personne a été tuée et plusieurs autres blessées vendredi dans un supermarché de Hambourg (nord de l’Allemagne), dans une attaque au couteau perpétrée par un homme qui a été arrêté, selon la police.

« Nous ne disposons pas encore d’informations fiables sur le motif et sur le nombre de personnes blessées », a indiqué un responsable de la police. L’agresseur « est entré dans un supermarché et a commencé soudainement à attaquer des clients », a-t-il ajouté.

Le quotidien allemand Bild a publié sur son site internet une photo de l’agresseur avec un sac blanc et couvert de sang posé sur sa tête. Selon ce journal, il aurait crié « Allah Akbar! » (« Dieu est le plus grand ») avant de passer à l’attaque.

Le suspect, qui n’a pas été identifié, a pris la fuite après l’attaque mais a été pris en chasse par des témoins qui ont alerté la police.

« Il s’agit d’un attaquant solitaire. Les premières informations, faisant état d’un vol comme possible motif, n’ont pas été confirmées », a indiqué la police de Hambourg sur son compte Twitter.

La police a bouclé le quartier, qui se trouve dans le nord-est de la ville portuaire, deuxième ville d’Allemagne et hôte du sommet du G20 début juillet. Selon Bild, des forces antiterroristes ont déployées sur le terrain.

Même si les motivations de l’attaquant ne sont pas encore établies, cette attaque intervient dans un contexte tendu en Allemagne, où les autorités sont sur le qui-vive en raison de la menace islamiste, particulièrement depuis un attentat au camion-bélier revendiqué par le groupe Etat islamique (EI) qui avait fait 12 morts en décembre 2016 à Berlin. Cette attaque jihadiste est la plus meurtrière jamais commise sur le sol allemand.

– L’Allemagne en état d’alerte –

Les mouvements islamistes potentiellement violents ont connu ces deux dernières années un essor dans le pays. Les services du renseignement intérieur estiment à environ 10.000 le nombre d’islamistes radicaux en Allemagne, dont 1.600 soupçonnés de pouvoir passer à la violence.

Outre l’attaque au camion-bélier sur le marché de Noël de la capitale, l’EI a revendiqué en 2016 un meurtre à Hambourg (nord), un attentat à la bombe à Ansbach (sud) qui avait fait 15 blessés et tué l’assaillant, ainsi qu’une attaque à la hache dans un train en Bavière (5 blessés) dont l’auteur a été abattu par la police.

Burkina : au moins trois personnes tuées par des hommes armées au nord

Trois personnes dont un conseiller municipal, ont été tuées dans la nuit de jeudi à vendredi par des hommes armés dans une localité située à une trentaine de km de Djibo à l’extrême nord du Burkina Faso, régulièrement la cible d’attaques terroristes. En début de semaine, au moins cinq personnes avait été tuées dans des villages différents situés dans la même localité. Les forces de défense et de sécurité burkinabè avaient privilégié la piste d’un règlement de compte entre des branches rivaux au sein des terroristes qui écument cette vaste partie du Burkina Faso qui partage les frontières avec le Mali et le Niger

Gabon : ouverture d’une enquête après l’explosion criminelle d’un véhicule de police devant un commissariat

Le ministère gabonais de l’Intérieur a annoncé jeudi l’ouverture d’une enquête suite à l’explosion d’un véhicule de la police anti-émeute dans la nuit mercredi à jeudi devant un commissariat de police à Port-Gentil, capitale économique du Gabon. Selon un communiqué du ministère, le véhicule stationné devant le commissariat prêt à intervenir en cas de trouble a explosé et pris feu.
L’enquête a été ouverte par le procureur de la République saisit à cet effet.

Le Soudan convoque un diplomate libyen pour protester contre la fermeture d’un consulat

Jeudi, le ministère soudanais des Affaires étrangères a convoqué le chargé d’affaires libyen à Khartoum pour protester contre la décision de la Libye de fermer le consulat du Soudan à Koufra.
Le consulat du Soudan à Koufra est respecté et apprécié par tous les leaders et habitants de la région depuis sa création, car ils procèdent à des échanges commerciaux, culturels et sociaux qui servent les intérêts des peuples frères des deux pays, ont affirmé les autorités soudanaises exhortant ainsi le gouvernement libyen à permettre au consulat de recommencer à jouer son rôle normal. Mercredi, le gouvernement provisoire libyen dirigé par M. Abdullah al-Thani a décidé de fermer le consulat soudanais à Koufra et a ordonné à la mission de quitter la Libye dans les 72 heures. Le consulat soudanais à Koufra comprend un consul et onze employés.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )