Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / Société / Egypte : Trois militants anti-Moubarak jugés pour une manifestation interdite

Egypte : Trois militants anti-Moubarak jugés pour une manifestation interdite

Il s’agit du premier procès du genre. Celui de manifestants non islamistes depuis la destitution le 3 juillet dernier du président Mohamed Morsi, premier chef de l’Etat élu démocratiquement depuis la chute d’Hosni Moubarak. Le nouveau gouvernement installé par l’armée interdit et réprime tout rassemblement pro-Morsi.

Ahmed Douma, un des militants laïcs les plus actifs de la révolte populaire de 2011, et Ahmed Maher, fondateur du Mouvement du 6-Avril, l’un des fers de lance des manifestations anti-Moubarak, ont été arrêtés pour avoir organisé et participé à une manifestation qui a dégénéré en affrontements avec la police.
Ayant réussi à échapper aux forces de l’ordre, Mohamed Adel, autre militant anti-Moubarak en 2011 , est en revanche jugé mais par contumace.
Le pouvoir a instauré une nouvelle loi interdisant tout rassemblement qui n’aurait pas été déclaré trois jours à l’avance au Ministère de l’Intérieur qui statut en dernier ressort. Cette nouvelle loi est dénoncée par les organisations de défense des droits de l’homme en Egypte et ailleurs mais pas seulement. Elle provoque la colère des mouvements laïcs et libéraux, qui avaient lutté contre les régimes Moubarak et Morsi.
Pourtant , la veille du jugement des trois militants anti-Moubarak, la cour d’appel d’Alexandrie a décidé, samedi 7 décembre, la remise en liberté des 21 manifestantes égyptiennes pro-Morsi condamnées pour « violences » en novembre dernier.
Presque 6 mois après la destitution de Mohamed Morsi, le bilan est lourd. Plus d’un millier de manifestants pro-Morsi ont été tués par les forces de l’ordre, plusieurs milliers d’autres ont été emprisonnés, dont les principaux dirigeants des Frères musulmans, la confrérie du président déchu qui avait pourtant largement remporté les législatives début 2012.

Sylvain Griout

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )