You are here:  / À LA UNE / International / Egypte : représailles au lendemain de l’attaque contre les Coptes

Egypte : représailles au lendemain de l’attaque contre les Coptes

En Egypte, l’EI a revendiqué l’attaque contre les chrétiens coptes ce vendredi, une attaque qui a fait 29 victimes coptes et presque autant de blessés. En représailles, les autorités égyptiennes ont lancé six frappes contre des camps d’entraînement terroristes en Libye, selon la télévision d’Etat.

La rédaction avec Xinhua

Alors que les familles des victimes coptes sont endeuillées, L’aviation égyptienne a lancé six frappes aériennes vendredi contre des camps d’entraînement terroristes dans la ville libyenne de Darna, en réponse à l’attaque qui a tué 28 Coptes dans le gouvernorat de Minya en Egypte, a rapporté la télévision d’Etat égyptienne.

Aujourd’hui même, le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué l’attaque perpétrée la veille dans le centre de l’Egypte contre des chrétiens coptes qui a fait 29 morts dont de nombreux enfants, selon son agence de propagande Amaq.

La télévision d’Etat a montré des images de chasseurs de combat égyptiens en train de décoller pour aller procéder à ces frappes.

Un peu plus tôt dans la journée, le président égyptien Abdel-Fattah al-Sissi avait déjà annoncé dans un communiqué télévisé que les forces égyptiennes avaient attaqué des camps d’entraînement terroristes suite à l’attaque perpétrée en Egypte. Il n’avait cependant pas nommé le pays et la ville où ces frappes aériennes avaient eu lieu.

Vendredi matin, des hommes armés non identifiés ont ouvert le feu sur des bus transportant des Chrétiens coptes dans le gouvernorat de Minya, à quelque 220 km au sud du Caire, tuant 28 personnes et en blessant 24 autres.

Des sources au sein des forces de sécurité ont déclaré à Xinhua qu’environ dix hommes armés se déplaçant à bord de trois véhicules 4×4 avaient intercepté deux bus, qui se rendaient au monastère Saint-Samuel, dans le gouvernorat de Minya, et avaient ouvert le feu sans distinction sur les passagers. Les assaillants étaient revêtus d’uniformes des forces de sécurité, a précisé la source.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )