Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / Politique / Egypte : nouvelle flambée de violence près du Sinaï

Egypte : nouvelle flambée de violence près du Sinaï

Un policier tué, 35 personnes blessées, c’est le bilan de l’attentat à la voiture piégé qui a eu lieu près d’Ismailiya sur le canal de Suez. Cet attaque a visé un bâtiment de la police égyptienne et des coups de feu ont également été entendus après la très forte détonation.

Ce n’est pas la première fois que la zone est visée par une attaque et ce sont très souvent les forces de sécurité qui sont visées. Presque chaque jour depuis la chute de Mohamed Morsi la région est secouée par des attaques le plus souvent revendiquée. C’est le groupe djihadiste Beit Ansar al-Maqdess qui serait à l’origine de la plupart des attentats à la voiture piégée ces derniers mois. Depuis juillet, ce sont plus d’une centaine d’hommes de la police et de l’armée qui ont péri.

Déjà en proie à l’insécurité du temps du président Hosni Moubarak, la situation n’a cessé de se dégrader depuis sa chute en 2011. Après l’arrivée au pouvoir de Mohamed Morsi une série d’attaques avaient causé la mort d’un nombre important de membres des forces de sécurité, ce qui avait contraint le pouvoir a réinvestir la zone. Mais malgré les efforts déployés par l’armée, le Sinaï n’a pas pu être sécurisé. Les groupes de trafiquants et les organisations djihadistes ont profité de l’instabilité au plus haut sommet de l’Etat ces derniers mois pour multiplier les attentats.

Depuis la chute du président Mohamed Morsi, l’armée accuse régulièrement les partisans des frères musulmans de financer les attaques pour déstabiliser le pouvoir. Le ministère de l’intérieur a de son coté affirmé que les auteurs de l’attentat seront trouvés et punis.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )