Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / International / Chine: un lapin de jade sur la Lune

Chine: un lapin de jade sur la Lune

Lapin de jade, c’est son nom. Un nom qui a été choisi par des millions de Chinois grâce à un vote organisé sur Internet. Il a été envoyé ce lundi aux alentours de 1h30 du matin, heure chinoise. Objectif Lune pour cet engin qui représente une grande fierté pour les Chinois.

Retransmis en direct sur la chaîne publique CCTV, le lancement de la fusée et sa sortie de l’atmosphère ont été scrutés attentivement . Il aura fallu attendre tout de même une heure pour que les responsables de la base de Xichang, parlent de cette opération comme d’un succès. Lapin de jade alunira dans un endroit encore vierge de tout contact. Il s’agit de la Baie des arcs-en-ciel. Engin tout terrain, spécialement conçu pour résister aux température extrêmes et au relief accidenté, il est composé de 6 roues et pèse près de 120 kilos.

Le robot devra effectuer un certain nombres d’analyses, principalement géologiques. Peu rapide, puisque sa vitesse maximale n’excède pas 200 mètres par heure, Lapin de jade restera près de trois mois sur la Lune. Aussitôt après le lancement, le réseau social Weibo s’est enflammé pour crier à la prouesse technologique. Il faut dire que la Chine part de loin dans la conquête spatiale. Presque 35 ans après les premiers pas de l’homme sur son seul satellite, le pays du soleil levant peut lui aussi désormais se classer parmi les grandes puissances aérospatiales. Ce rattrapage technologique s’explique en grande partie par les sommes astronomiques dépensées par Pékin. Chaque année ce sont des dizaines de milliards de dollars qui sont injectés dans le cadre de la conquête de l’espace.

La Chine a désormais pour objectif d’être la première nation asiatique à envoyer un homme sur la Lune. La date de 2025 paraît être pour le moment la plus probable. Alors que plus aucun homme n’a marché sur la Lune depuis 1972, la Chine deviendrait alors le premier pays au monde, à y envoyer, au 21e siècle, des astronautes. Une belle revanche.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )