You are here:  / À LA UNE / Economie / Les chefs d’entreprises algériens à l’assaut du marché africain

Les chefs d’entreprises algériens à l’assaut du marché africain

Le président du Forum algérien des chefs d’entreprises   (FCE), Ali Haddad, a affirmé que ‘‘le marché africain est une occasion importante que les entreprises algériennes doivent saisir en œuvrant à mieux l’exploiter’’.

Par Nassim Mecheri

Accompagné du président de la chambre algérienne du commerce et de l’industrie (CACI), Laid Benamor, le président du FCE a ajouté, lors d’une rencontre avec les opérateurs économiques à la maison de la culture Mohamed Laid Al Khalifa, que les patrons des entreprises algériennes doivent savoir que ce marché de 1,2 milliards d’habitants atteindra 1,3 milliards en 2030 pour dépasser les 2 milliards à l’horizon 2050.

Après avoir écouté longuement les préoccupations des opérateurs économiques locaux, M. Haddad a exhorté les chefs d’entreprises à ‘‘s’adapter avec les situations qu’ils rencontrent en diversifiant leurs activités et leur production’’.

Il a, dans ce contexte, affirmé à l’intention de ces opérateurs que le FCE a les ‘‘potentialités qui permettent de vous aider à entrer dans un partenariat soit avec les entreprises affiliées au FCE, soit avec les autres entreprises nationales ou avec les entreprises étrangères’’, soutenant que cela se fait selon le principe du ‘‘gagnant- gagnant’’.

A une question relative à l’insistance de l’Algérie à maintenir la règle du 51/49 régissant le partenariat étranger, M. Haddad a précisé que ‘‘cela est actuellement dans l’intérêt de l’entreprise algérienne, notamment les petites et moyennes entreprises, et ce, dans un souci de tirer profit de l’expérience du partenaire étranger’’.

Le président du FCE a, en outre, indiqué que cette rencontre s’inscrit dans le cadre d’un périple à travers plusieurs villes du pays à la rencontre des patrons des entreprises et aussi des adhérents au FCE pour écouter leurs préoccupations et connaitre les problèmes auxquels ils font face en essayant de les solutionner dans la mesure du possible.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )