You are here:  / À LA UNE / Sports / CAF : le Malgache Ahmad Ahmad élu président

CAF : le Malgache Ahmad Ahmad élu président

Coup de tonnerre, Issa Hayatou perd l’élection à la tête de la CAF, la Confédération africaine de football au profit de son challenger le malagche Ahmad Ahmad.

Par Nassim Mecheri

Ce dernier s’est imposé avec 34 voix en sa faveur contre 20 pour le camerounais. Après une discrète carrière de joueur et d’entraîneur, Ahmad Ahmad a pris les rênes de la fédération malgache de football en 2003. Aujourd’hui il a déjoué tous les pronostics en obtenant un mandat de quatre ans à la tête de la CAF. Issa Hayatou, 70 ans, dernier dignitaire du foot mondial épargné par les affaires qui ont emporté Sepp Blatter et Michel Platini, en était l’ultra favori.  « Si je pensais que je ne pouvais pas y arriver, je ne me serais pas présenté », a déclaré à la presse M. Ahmad, juste après l’annonce de sa victoire, alors que son rival était escorté en dehors de l’auditorium, refusant de s’adresser aux journalistes.

Le président de la Fifa, Gianni Infantino, était présent à Addis Abeba pour assister au vote, et des rumeurs ont fait état de son soutien non déclaré publiquement à Ahmad Ahmad. Le patron du foot mondial, dont l’éventuelle influence dans l’élection reste à établir, y aurait vu un moyen de prendre sa revanche contre Hayatou, qui avait soutenu Sheikh Salman bin Ebrahim Al Khalifa lors de l’élection à la présidence de la Fifa en février 2016.

Un énorme défi à relever donc pour le nouveau Président de la CAF, Ahmad Ahmad qui avait mené campagne en promettant « une transparence dans la gestion » de la CAF et la fin des « pratiques obsolètes ».  Le malgache compte notamment instaurer à nouveau un âge limite pour le poste de président de la CAF, il se montre également ouvert à une CAN à 24 équipes avec la possibilité de l’organiser en été et non pas en hiver comme c’est le cas aujourd’hui. Mais son chantier prioritaire concernera évidemment la nouvelle répartition des places pour l’Afrique à la Coupe du monde à 48 à partir de 2026, alors que le continent table sur dix représentants.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )