Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / Uncategorized / Burkina: Zida limoge le patron de la société publique d’électricité

Burkina: Zida limoge le patron de la société publique d’électricité

Le lieutenant-colonel Isaac Zida, qui dirigera le Burkina Faso jusqu’à l’intronisation officielle de son successeur, le civil Michel Kafando, a limogé lundi le directeur général de la Société nationale burkinabè d’électricité (Sonabel, publique).

Il est mis fin aux fonctions de M. Jean Christophe Ilboudo, directeur général de la Sonabel, la principale société de production et de distribution d’électricité au Burkina Faso, selon un décret signé par Isaac Zida, dont l’AFP a obtenu copie.

Aucune raison officielle n’a été avancée pour ce limogeage, le tout premier depuis l’arrivée d’Isaac Zida à la tête de l’Etat le 31 octobre, quand l’ex-chef de l’Etat, Blaise Compaoré, est tombé et s’est réfugié en Côte d’Ivoire.

Nommé le 2 juillet, M. Ilboudo était auparavant maire-adjoint de Ouagadougou. C’est un proche de François Compaoré, frère cadet de l’ancien président, accusé par les Burkinabè de s’être accaparé des pans entiers de l’activité économique du pays.

M. Ilboudo était également secrétaire permanent des Engagements nationaux, un vaste programme politique de Blaise Compaoré, dont les financements proviennent du gouvernement et de Taïwan, pays avec lequel le Burkina Faso est un des rares Etats africain à entretenir encore des relations diplomatiques.

Dimanche, une coupure d’électricité était survenue peu avant le démarrage des travaux du Comité de désignation du président de la transition.

Selon des sources proches du dossier, M. Ilboudo s’est rendu dernièrement au Bénin, où résident des dignitaires du régime déchu, parmi lesquels François Compaoré, l’ex-ministre des Mines et de l’Energie, Salif Lamoussa Kaboré, ou encore l’ancien ministre des Finances Lucien Marie Noël Bembamba, beau-frère des Compaoré.

Michel Kafando, ancien diplomate, a été désigné tôt lundi matin président de la transition pour un an, jusqu’aux élections prévues en novembre 2015.

(AFP)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )