Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / Politique / Burkina Faso: l’opposition discute avec Isaac Zida autoproclamé chef de l’état

Burkina Faso: l’opposition discute avec Isaac Zida autoproclamé chef de l’état

Au Burkina Faso, des tractations sont en cours entre l’opposition et  le colonel Isaac Zida qui dit assurer la transition selon Benewende Sankara, leader de l’opposition joint par Afrique Inside. L’officier Isaac Zida aurait trouvé un accord avec le Général Nabéré Honoré Traoré, le premier à s’être autoproclamé chef de l’état. L’opposition burkinabè affirme qu’il est encore trop tôt pour légitimer le colonel Zida comme chef de la transition. De son côté l’Union africaine  demande à l’armée de se mettre au service de la société civile et de  l’opposition burkinabè.

Selon le chef de file de l’opposition, Bénéwendé Sankara, l’opposition ne reconnaît pas le colonel Isaac Zida comme chef légitime de la transition. Des tractations sont en cours pour trouver un consensus en accord avec les aspirations du peuple burkinabè. Joint au téléphone par Afrique Inside, M. Sankara nous a affirmé que reconnaître le colonel Isaac Zida comme chef de la transition est  prématuré,  » nous pensons qu’il faut un consensus politique…l’opposition pense que l’exercice de ce pouvoir doit échoir à un homme que le peuple a désigné », a-t-il dit. De nouvelles manifestations sont prévues dimanche. Rappelons que l’opposition avait dénoncé un coup d’état militaire après l’annonce d’une prise de pouvoir du Général Traoré. L’Union africaine abonde dans son sens, elle a condamné la prise de pouvoir de l’armée et demande que la transition soit confiée  à la société civile. Dans un communiqué, la présidence de la Commission de l’Union africaine  a appelé l’armée qui assure l’intérim à se mettre à disposition des autorités civiles. La crise au Burkina sera évoquée lundi lors d’une réunion du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine.

En attendant, si la confusion n’est pas encore terminée, une certitude domine, l’armée a finit par s’entendre pour attribuer le poste de chef de la transition au colonel Isaac Zida. Une information relayée dans un communiqué ce samedi. Visiblement, les militaires ont trouvé un arrangement alors que l’on redoutait une bataille pour le pouvoir entre le colonel Isaac Zida et le chef d’état-major Nabéré Honoré Traoré. Ce dernier avait annoncé prendre le pouvoir dès jeudi. L’information a bien été confirmée après la démission de Blaise Compaoré rendu officielle vendredi. Mais le Général Traoré jugé trop proche du président déchu Blaise Compaoré semblait trop contesté par la société civile et l’opposition pour rester en place. De plus le colonel Zida s’est adjugé les faveurs du peuple vendredi, Place de la Nation à Ouagadougou la capitale lorsqu’il a annoncé devant la foule la démission de Blaise Compaoré sous les acclamations des burkinabès qui ont exprimé une joie intense. Le colonel Zida a affirmé que le pouvoir appartenait désormais au peuple. Plus jeune que le général Traoré, celui qui fait figure aujourd’hui de chef de la transition jouit visiblement d’une certaine poigne et d’une autorité naturelle sur l’armée, une assurance qui l’a conduit en toute confiance à s’autoproclamer chef de l’état. Issu du Régiment de sécurité présidentielle (RSE), il a lui-même annoncé  la suspension de la Constitution et la fermeture des frontières terrestres et aériennes, ainsi que la « prise du pouvoir » par « les forces vives de la nation et les forces armées nationales », prenant la tête d’un groupe de jeunes officiers.  De plus, sa proximité avec un général retraité Lougué Kouamé que la foule souhaitait à la tête du pays, plaide en sa faveur. Le colonel Zida a promis d’installer un organe de transition démocratique et a demandé le soutien de la communauté internationale. Reste les délais de la transition, celui-ci pourrait durer 90 jours au minimum, le Général Traoré avait annoncé une transition de 12 mois. .

La rédaction

(crédit : AFP / ISSOUF SANOGO)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )