Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / Société / Burkina Faso : les conclusions d’Amnesty International sur le pustch du 16 septembre

Burkina Faso : les conclusions d’Amnesty International sur le pustch du 16 septembre

Pour Amnesty International, les auteurs du putsch au Burkina Faso doivent être jugés devant des tribunaux civils. Mercredi, l’ONG a présenté son rapport sur le coup d’état du 16 septembre, les conclusions d’une enquête sur les victimes du pustch.

L’Organisation non gouvernementale (ONG) Amnesty international recommande la mise en place d’une commission d’enquête impartiale pour le jugement des auteurs du récent putsch manqué au Burkina Faso. Onze personnes ont été tuées et 271 blessés ont été recensés.

Les auteurs du putsch doivent être jugés par un tribunal civil et non militaire au motif que le tribunal militaire devrait être sollicité uniquement dans le cas d’infraction au code militaire selon l’ONG. Amnesty International souhaite que les jugements des incriminés se fassent dans le respect des standards internationaux en la matière et que le jugement ne soit pas expéditif.

Durant deux semaines, l’organisation de défenses des droits de l’homme a enquêté sur les violations aux droits humains lors du coup d’état avorté de la garde présidentielle sous les ordres du Général Diendéré. L’enquête a conclu que 14 manifestants et passants ont été tués par des tirs d’armes automatiques imputables à des membres de l’ex-RSP. ‘’Aucune des victimes, dont deux enfants, n’était ni armée ni ne représentait une menace pour les forces de sécurité », souligne un extrait du document. Le rapport estime que les soldats responsables de la mort de civils non armés ne doivent pas bénéficier de l’amnistie. Outre des victimes civiles, l’ONG affirme que des journalistes, des partis politiques et des défenseurs de droits humains ont été ciblés par les putschistes. L’auteur du coup d’état Gilbert Diendéré a été arrêté et se trouve désormais dans un camp de gendarmerie de Ouagadougou.

La rédaction

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )