Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / Environnement / Burkina Faso : l’énergie solaire à la rescousse

Burkina Faso : l’énergie solaire à la rescousse

Le Burkina Faso va lancer un chantier de grande ampleur pour construire des centrales solaires. L’objectif est très simple, apporter l’électricité à la plupart de ses habitants.

C’est une nouvelle très importante pour tous les habitants du Burkina Faso qui ne bénéficient pas de l’électricité et également une bonne nouvelle sur le front de la mise en place des énergies renouvelables sur le continent africain. Le pays a annoncé par la voie du directeur de la Sonabel, la Société nationale d’électricité, que plusieurs centrales solaires allaient être mises en chantier dans les prochains mois. D’après les derniers chiffres seuls 16% des Burkinabè disposent de l’électricité, ce qui en fait un des Etats les moins connectés au monde. Les autorités ont décidé de faire avancer les choses après la constatation de difficultés dans la mise en place de projets plus classiques.

C’est principalement en raison des financements et des coûts très élevés de la construction de centrales électriques classiques qu’il a été décidé de se tourner vers le solaire. Le Burkina Faso bénéficie en effet d’un ensoleillement exceptionnel qui constitue par la même une ressource inépuisable et bon marché. D’après les affirmations des responsables de la Sonabel, la toute première centrale qui sera construite entrera en service dès l’année prochaine avec une capacité inédite en Afrique de l’Ouest de plus de 33 mégawatts. Le coût de l’opération avoisinera les 70 millions d’euros mais devrait être financé par plusieurs institutions européennes à commencer par la Banque européenne d’investissement, l’UE en tant que telle, et l’AFD, Agence française de développement.

Un modèle qui pourrait faire des émules

Si le projet du Burkina Faso est avant tout dû à une situation financière compliquée en terme d’investissements, il pourrait néanmoins faire des émules et pousser d’autres pays africains à miser sur le solaire, d’autant que le continent est un des territoires les plus ensoleillés au monde. La construction de centrales solaires est bon marché au regard des autres installations et si l’entretien du matériel constitue un coût non négligeable, le tout coûte malgré tout beaucoup moins cher qu’une centrale à charbon ou une centrale nucléaire. Cette diversification de la production permet également de réduire la dépendance énergétique qui, dans le cas du Burkina Faso est un véritable problème.

Cette annonce intervient également alors que doit se tenir en fin d’année la conférence de Paris sur le climat. Le Burkina Faso sera probablement montré comme un modèle puisque d’ici 2020 seulement, plus de la moitié de l’énergie qui sera produite proviendra du solaire, en faisant le pays d’Afrique le plus écologique en terme de production. C’est d’ailleurs tout l’objectif de la conférence de Paris, pousser les pays en voie de développement à investir dans le renouvelable et à ne pas adosser la croissance à des énergies polluante et fortement émettrices de CO2. Reste à savoir si tout le monde fera le choix de ce modèle.

La rédaction

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )