Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / Politique / Burkina Faso : 14 partis politiques seront représentés à la future Assemblée nationale

Burkina Faso : 14 partis politiques seront représentés à la future Assemblée nationale

La future Assemblée nationale (AN) du Burkina Faso sera à la couleur de 14 partis politiques qui se sont repartis les 127 sièges disponibles, a constaté APA, à l’issue de la proclamation, mercredi, dans la soirée, des résultats provisoires des législatives du 29 novembre dernier.

Les résultats provisoires des législatives proclamés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) donnent vainqueur, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), avec 55 sièges obtenus sur les 127 disponibles.

Ce parti du président provisoirement élu, Roch Marc Christian est suivi par l’Union pour le progrès et le changement (UPC) avec 33 sièges de députés obtenus.

La troisième place est occupée par le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir) qui obtient au total 18 sièges.

Ensuite, suivent, l’Union pour la renaissance/Parti sankariste (UNIR/PS) arrivée 4e avec 5 sièges, puis l’Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA) et

le Nouveau temps pour la démocratie (NTD), avec 3 sièges chacun.
Deux autres partis politiques obtiennent chacun, deux sièges. Il s’agit de la Nouvelle alliance du Faso (NAFA) et du Parti de la renaissance nationale (PAREN).

Les six autres partis parmi les 14 qui seront représentés à l’AN seront représentés par un député chacun.

Ce sont le Faso Autrement, le Mouvement pour le développement en Afrique (MDA), l’Organisation pour le développement et le travail (ODT), le Parti pour la démocratie et le socialisme/Parti des bâtisseurs (PDS/Metba), le Rassemblement pour le développement et le socialisme (RDS), l’Union pour un Burkina nouveau (UBN).

Parmi ces 127 députés élus, 111 sont issus des listes provinciales et 16 de la liste nationale.
Environ 5,54 millions d’électeurs burkinabè sont allés aux urnes dimanche dernier, pour choisir leur président parmi 14 candidats et leurs 127 députés sur 6 944 prétendants, à l’occasion des élections couplées (présidentielle et législatives) devant mettre fin à la transition en cours dans le pays.

Les résultats provisoires de la présidentielle proclamés dans la nuit du lundi à mardi, ont donné Roch Marc Christian Kaboré vainqueur avec 53,49%.

APA

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )