Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / Economie / Bénin : perspectives économiques encourageantes selon le FMI

Bénin : perspectives économiques encourageantes selon le FMI

Le Fonds monétaire international se dit très confiant quant aux perspectives affichées par le Bénin. Les représentants du FMI se montrent optimistes au regard des performances très encourageants de ce pays de l’Afrique de l’Ouest.

Par Hospice Alladayè

A l’issue d’une deuxième mission effectuée du 7 au 14 Juin dernier, les experts de l’institution ont exposé des indicateurs rassurants sur le Bénin. Pour 2017-2019, le programme budgétaire, affirment-t-ils, table sur un déficit moyen (dons compris) à 4.6% du PIB qui concorde avec la viabilité du budget et de la dette. Le cadre macroéconomique à moyen terme prévoit selon eux, une compression du déficit à 1.9% du PIB en 2019, soit un niveau nettement inférieur au critère de convergence de l’Union économique et monétaire ouest africaine de 3% du Pib.

Les signaux rassurent mais pour en arriver là, le gouvernement du Bénin a opéré deS réformes conséquentes qui ont permis de préserver la stabilité macroéconomique et financière et relever les niveaux de vie des populations. Elles se situent aussi bien au niveau du vote des textes de loi que de la modernisation du système informatique de l’administration fiscale et douanière.

« Les autorités béninoises ont adopté des textes de loi pour renforcer la mobilisation des recettes intérieures et améliorer la qualité des dépenses de manière à dégager une marge de manœuvre budgétaire en faveur des dépenses sociales et des investissement dans les infrastructures  tout en préservant la viabilité de la dette. Les dirigeants béninois ont aussi entrepris des réformes pour intégrer les systèmes informatiques des administrations fiscales et douanières afin d’accroitre leur efficience de renforcer leur coordination et d’améliorer la mobilisation de recettes », souligne le communiqué.

Par rapport au taux de croissance, l’économie béninoise selon le Fmi a affiché un taux de 4% en 2016. Ce niveau affirme les experts a permis de surmonter la conjoncture de faible croissance imputable aux effets de contagion du ralentissement de l’économie nigériane. « L’inflation est devenue négative en 2016 (-0.8%) en raison d’une récolte très favorable et du faible niveau des prix du pétrole. Le déficit budgétaire a diminué en 2016 grâce aux mesures énergétiques adoptées par les autorités pour maîtriser les dépenses », note le communiqué du Fmi.

Hospice Alladayè

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )