Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / Politique / Bénin : le Parlement rejette le projet de révision de l’éxécutif

Bénin : le Parlement rejette le projet de révision de l’éxécutif

Au Bénin, le verdict est tombé dans la soirée du 4 avril précisément aux environs de  20h35 minutes heure locale. 60 députés ont voté pour, 22 contre et une abstention. Ainsi, la recevabilité du projet de révision déposée au parlement par le Président Patrice Athanase Guillaume TALON est rejetée par l’Assemblée Nationale. Ceci, au travers de la session plénière qui avait pour unique point inscrit à l’ordre du jour, l’adoption ou non du rapport de recevabilité de la Commission des lois et administration des droits de l’Homme de l’hémicycle.

Par Romuald HOUNHOUI à Cotonou

Cette session  plénière des parlementaires était très attendue tant dans le camp des révisionnistes et des anti-révisionnistes. La presse Béninoise avait même qualifiée la journée du mardi 04 Avril 2017 de la journée de tous les dangers. Très tôt, l’esplanade du palais des gouverneurs a été prise d’assaut par les membres du Front pour le Sursaut Patriotique en appui avec certains faiseurs d’opinions pour exiger des députés le retrait du projet de loi portant modification de la Constitution du 11 décembre 1990.

Au début des travaux, les commissaires de la Commission des lois ont exposé les résultats de leur conclave des mardi 28 et Jeudi 30 Mars dernier. Une commission qui a d’ailleurs voté presque à l’unanimité des membres la recevabilité du projet de loi à l’exception du jeune député Guy MITOKPE. Après le rapport présenté à l’ensemble des parlementaires par le député Orden ALLADATIN, Rapporteur de la Commission des lois quant au travail abattu par sa commission, place a été faite aux débats généraux.

La guerre des arguments et contre-arguments

C’était une meilleure opportunité pour les uns et les autres de défendre leur position mais également d’exposer les inquiétudes et doléances de leurs mandants. Ceci, après avoir recueilli les différents amendements des populations lors de la descente de chacun des élus de la 7ème législature dans leurs circonscriptions électorales respectives. Pour les antirévisionnistes, Il en ressort que pour les populations Béninoises l’urgence n’est pas de procéder à la révision de la constitution mais d’améliorer leurs conditions sociales qui se sont empirées depuis l’avènement du gouvernement de la rupture et du nouveau départ. Par contre les révisionnistes trouvent opportune cette modification de la loi fondamentale car elle permettra de découvrir le fonds du projet déposé par le gouvernement et de l’amender.

Le Non du Parlement au Projet de Révision

Au terme des discussions, le vote des députés est intervenu à travers le vote public à la tribune (unanimement choisi) tel que le stipule le règlement intérieur de l’Assemblée Nationale. Trois bulletins étaient au choix, le vert pour signifier qu’on vote pour, le rouge contre et le jaune traduit l’abstention. Une abstention, 22 députés ont voté contre la recevabilité du projet de loi et 60 pour. Alors qu’il fallait au moins les ¾ soit 63 députés pour la poursuite de la procédure de révision conformément à l’article 154 de la constitution actuellement en vigueur au Bénin. Les clarifications du garde des sceaux, ministre de la justice Joseph DJOGBENOU présent à l’hémicycle ce mardi, n’ont pu empêcher ce premier échec du gouvernement Talon en ce qui concerne l’ambition de réviser la constitution. Le gouvernement connaîtra certainement de façon officielle dans les prochaines heures la décision des députés quant au projet envoyé le 16 Mars dernier au Parlement.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )