dimanche, 4/12/2016 | 9:19 UTC+1
Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / International / Au moins 70 morts et 340 blessées dans l’attentat de Lahore
863466-000_950y7

Au moins 70 morts et 340 blessées dans l’attentat de Lahore

L’attentat suicide perpétré dimanche soir dans un jardin public de Lahore, au Pakistan, a fait au moins 70 morts et 340 blessés, selon un nouveau bilan. Les victimes sont en majorité des femmes et des enfants.

L’attentat a été revendiqué par les taliban de la faction Jamaat-ul-Ahrar, qui précisent avoir « pris pour cibles des chrétiens » à l’occasion du dimanche de Pâques. Il constitue l’attaque la plus meurtrière au Pakistan depuis le massacre de 134 élèves dans une école à Peshawar en décembre 2014.

Vingt-cinq des quelque 340 blessés sont dans un état grave, a déclaré Deeba Shahnaz, porte-parole des services de secours. Selon une autre source, le bilan est de 72 morts, dont 29 enfants.

Près de l’aire de jeu
La déflagration s’est produite dans le parc Gulshan-e-Iqbal, proche du centre-ville de cette ville de 10 millions d’habitants. Il était particulièrement fréquenté en ce jour de printemps où la minorité chrétienne célébrait le dimanche de Pâques.

Le kamikaze « s’est fait exploser près de l’aire de jeux pour enfants, où ils faisaient de la balançoire », a indiqué à l’AFP un haut responsable administratif de Lahore, Mohammad Usman. Des billes métalliques ont été retrouvées.

« Lorsque l’explosion s’est produite, les flammes sont montées si haut qu’elles ont dépassé les arbres et j’ai vu des corps voler dans les airs », a raconté Hassan Imran, un habitant qui s’était rendu dans le jardin pour se promener.

Mares de sang
Les images des télévisions locales montrent des femmes et des enfants dans des mares de sang, pleurant et criant à l’extérieur du jardin. Des policiers et des passants évacuaient des blessés en les portant dans leurs bras.

Le Pakistan, pays très majoritairement musulman, compte cependant plus de deux millions de chrétiens. « Nous devons traduire en justice les meurtriers de nos frères, soeurs et enfants innocents et nous ne laisserons jamais ces sauvages inhumains submerger notre vie et notre liberté », a déclaré lundi un porte-parole de l’armée, Asim Bajwa.

Le Pakistan est la cible d’attentats commis par des islamistes depuis une quinzaine d’années, lorsque Islamabad s’est rallié aux Etats-Unis contre Al Qaïda. Si l’armée, la police, le gouvernement et les intérêts occidentaux sont les cibles principales des taliban pakistanais et de leurs alliés, la petite communauté chrétienne de même que d’autres minorités religieuses ont également été visées.

ats

crédit image : afp

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )