Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / Economie / Attijariwafa Bank présente le 4e Forum international Afrique Développement

Attijariwafa Bank présente le 4e Forum international Afrique Développement

Le groupe Attijariwafa bank et Maroc Export co-organisent, la 4ème édition du Forum International Afrique Développement, les 25 et 26 février 2016, à Casablanca. Plus de 1200 opérateurs économiques et institutionnels africains et internationaux sont attendus à cette édition sous le thème « Agriculture et Électrification: mobiliser les énergies ».

Cette nouvelle thématique ouvre la voie à de nouveaux échanges entre les entrepreneurs et les décideurs africains pour favoriser l’intégration africaine. L’annonce du 4e Forum Afrique Développement organisé par le groupe Attijariwafa bank s’inscrit dans le sillage du Club Afrique Développement lancé tout récemment par le groupe bancaire marocain pour renforcer son dispositif d’accompagnement des opérateurs économiques du continent. Cette nouvelle plateforme vise à rassembler les participants internationaux du Forum International Afrique Développement pour peser sur l’environnement des affaires en Afrique. Cette année, la 4e édition du Forum International Afrique Développement se veut centrée sur les fondamentaux du continent dans un contexte où plus de 60% de la population africaine n’a pas accès à l’électricité et plus de 50% souffre de malnutrition alors que le continent dispose de 800 millions d’hectares de terres arables non exploitées.

Dans le cadre du partenariat stratégique conclu entre le groupe Attijariwafa bank et Maroc Export en 2014, le forum s’inscrit dans une démarche de promotion des investissements et de la coopération Sud-Sud. Il vise à offrir plus de visibilité et à répertorier les projets d’investissements sur le continent. Initié par l’actionnaire de référence du groupe, la SNI, la première édition s’est déroulée en 2010 avec à la clef la présence de 800 opérateurs de 13 pays d’Afrique. Porté par une dynamique économique marocaine dans plus de 20 pays d’Afrique s’accélère, ce rendez-vous se veut incontournable.

« Ce Forum, qui est le vôtre, n’a eu de cesse de grandir et de s’adapter, en réponse à une évolution constante de l’appétence des opérateurs économiques du continent pour identifier et mieux appréhender les opportunités d’investissements et d’échanges. Six ans déjà que la première édition du Forum International Afrique Développement a eu lieu, impulsée par une stratégie intra africaine d’envergure de notre actionnaire de référence, la SNI, et sa volonté de s’engager dans la catalyse de débats et de réflexion sur les sujets concrets qui nous concernent et nous engagent. » a affirmé le PDG d’Attijariwafa Bank, M. El Kettani lors d’une conférence de presse.

Le 25 et 26 février prochain, plus de 1200 opérateurs économiques et institutionnels de plus de 20 pays sont attendus. Cet évènement d’envergure prévoit durant 2 jours, l’organisation de rencontres d’affaires entres décideurs et investisseurs économiques, ainsi que des panels animés par des experts et des opérateurs de renom s’agissant des problématiques concrètes de développement en Afrique:« Transformation du secteur agricole : d’une activité de subsistance à un moteur de développement de l’économie et des entreprises », « Entrepreneuriat en Afrique : libérer les énergies », « Quel modèle d’électrification pour le continent africain? ».

Pour Zahra Maafiri Directrice Générale de Maroc Export, il s’agit d’une « dynamique qui nous rapproche de la mouvance internationale vers les actions à impact sur l’accès à la chaine de valeur mondiale, une démarche d’internationalisation, notamment sur notre continent l’Afrique pour dépasser les stratégies d’importation, d’investissement ou d’exportation. Objectif amorcé et à renforcer: Forum ouvert aux BtoB entre entreprises du Continent sans nécessairement un B marocain pour devenir des entreprises globales africaines. »

Sur la question de l’électrification très prisée, Le Maroc entend montrer la voie à ses partenaires africains par le biais des projets à grandes échelles dont la station « NOOR I », la plus grande centrale thermo-solaire d’Afrique inaugurée récemment.

La rédaction

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )