Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / International / Attentats de Paris : hommage national de la France aux 130 morts et 350 blessés

Attentats de Paris : hommage national de la France aux 130 morts et 350 blessés

La France a rendu vendredi un hommage solennel émouvant, ouvert par la Marseillaise et des chansons de Brel et Barbara, avant une litanie des noms des morts, aux 130 tués et 350 blessés des attentats de Paris du 13 novembre revendiqués par le groupe Etat islamique.

La cérémonie présidée par le chef de l’Etat François Hollande a été marquée par la chanson du Belge Jacques Brel, Quand on n’a que l’amour, interprétée alors que sur un écran géant défilaient des photos des victimes. Perlimpinpin de Barbara a suivi. Le président français semblait ému, fermant plusieurs fois les yeux et contractant la machoire.

Christophe, 48 ans, Lola, 17 ans… La triste litanie des noms des victimes, fauchées à des terrasses de café ou dans la salle de concerts du Bataclan, a ensuite été égrénée. L’assistance était debout.

Quelque 2.600 personnes, dont de nombreuses familles de victimes et des blessés, participent à cette cérémonie nationale dans la cour d’honneur de l’Hôtel des Invalides, célèbre monument au dôme doré au coeur de Paris.

Quelques familles des victimes ont cependant refusé de s’associer à cet hommage et n’étaient pas présentes, jugeant que le gouvernement n’avait rien fait après les premiers attentats de janvier, déjà revendiqués par l’EI.

Outre les membres du gouvernement, de nombreuses personnalités représentant l’ensemble de l’échiquier politique étaient présentes, parmi lesquelles l’ancien président Nicolas Sarkozy, les ex-Premiers ministres Lionel Jospin, Jean-Pierre Raffarin, François Fillon ou la maire socialiste de Paris Anne Hidalgo.

AFP

@wikimediaCommons

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )