Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / International / Attentat à Manchester : revendication de l’Etat islamique (EI)

Attentat à Manchester : revendication de l’Etat islamique (EI)

L’Etat islamique (EI) a revendiqué l’attentat de lundi soir peu après 22H30 à Manchester où une explosion s’est produite dans l’enceinte du Manchester Arena où se produisait la chanteuse américaine Ariana Grande, une salle de 21.000 personnes. Bilan au moins 22 morts et 59 blessés.

La police affirme qu’il s’agit d’un attentat suicide

Vu l’ampleur de l’explosion et le nombre des victimes ainsi que le mode opératoire, la police britannique s’est tout de suite orienté vers une attaque suicide. Celle-ci a été perpétrée par un homme. La police cherche maintenant à déterminer si ce dernier a agi seul ou pas.

Attaque non revendiquée

Pour l’instant, l’attaque n’a pas été revendiquée mais dans la nuit, la Première ministre Theresa May a dénoncé une « épouvantable attaque terroriste » et exprime sa sympathie aux victimes et à leurs familles. Mme May et son rival travailliste Jeremy Corbyn décident de « suspendre jusqu’à nouvel ordre » leur campagne en vue des élections législatives du 8 juin.

Les précédentes attaques

La Grande-Bretagne est devenue la cible de l’EI. Il y a deux mois, la capitale Londres a été frappé par une attaque de l’EI qui avait fait 5 morts. Cette fois il s’agit de l’attentat le plus meurtrier visant le Royaume-Uni depuis douze ans. En juillet 2005, une série d’attentats suicide revendiqués par un groupe se réclamant d’Al-Qaïda avaient fait 56 morts, dont les quatre kamikazes, et 700 blessés dans les transports londoniens.

Les réactions

Les réactions internationales affluent. Donald Trump a qualifié un attentat perpétré par des « losers ». Ariana Grande, la chanteurse se dit « brisée » sur Twitter: « du fond du coeur, je suis affreusement désolée. Je n’ai pas de mots ». Plusieurs autres artistes ont twitté leur soutien aux victimes et des messages de solidarité ont afflué, notamment des maires de villes frappées par des attentats comme Londres, Paris et Nice.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )