Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / Economie / Algérie : l’inflation annuelle à 7% mine le pouvoir d’achat

Algérie : l’inflation annuelle à 7% mine le pouvoir d’achat

En Algérie, l’évolution des prix à la consommation en rythme annuel s’est située à 7% jusqu’à fin février 2017, selon l’Office national des statistiques (ONS). Conséquence sur le pouvoir d’achat des ménages : la dégringolade

Par Nassim Mecheri à Alger

Le taux d’inflation a atteint donc un seuil inquiétant, dépassant ainsi les prévisions du gouvernement qui avait tablé sur un taux de 4% dans la loi des finances 2017. Ce taux élevé de l’inflation était attendu, d’autant que depuis plus d’un an et demi, les prix de tous les produits de consommation courante ont flambé de manière graduelle et selon les saisons. Le mois de février dernier fait exception où l’ONS enregistre une baisse de 1,5% sur les prix, induite aussi bien par l’évolution des produits agricoles frais que par celle des produits alimentaires industriels.

Pratiquement, dans la foulée de la crise des recettes financières de l’Etat et le recul de l’interventionnisme public, l’inflation était perceptible notamment dans certains produits comme les poulets et les œufs et les poissons frais, ainsi que les boissons non alcoolisées.

En Algérie, la valeur du dinar a reculé de 20% à 22% en 2015, puis  autour de 3%, en 2016, selon la Banque centrale. La baisse du dinar a entraîné une hausse généralisée des prix à la consommation qui pèse sur le pouvoir d’achat des Algériens.

Les nouvelles mesures de la loi de finances de 2017 ont également contribué à la hausse des prix avec l’augmentation des taxes et autres TVA sur plusieurs produits, ainsi que sur les carburants. La spéculation organisée et non réprimée participent fortement au maintien à des niveaux élevés ces prix des grands produits de consommation. Pour les experts, l’inflation actuelle est jugulée uniquement par l’érosion des pouvoirs d’achat des catégories moyennes et non par d’autres mécanismes de lutte.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )