Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / Société / Algérie : la stabilité a un prix

Algérie : la stabilité a un prix

Selon l’index 2015 des états défaillants, l’Algérie a récemment été classée parmi les pays où la stabilité et la paix sociale sont très fragiles. Elle se situe au 67e rang sur 178 états, ce qui la place derrière ses voisins Tunisiens et Marocains.

C’est une ONG Américaine, Fund For Peace (Fond pour la paix), qui a classé l’Algérie dans la « catégorie jaune » avec un score de 79,6. Cet indice est établi depuis plus de 10 ans maintenant. Il classe les pays selon les critères politiques en rapport avec la légitimité de l’Etat, le respect des droits de l’homme, la sécurité et l’intervention étrangère dans les affaires internes de l’Etat.

La proximité géographique de l’ Algérie avec des pays qui vivent actuellement des tensions sécuritaires a eu une influence sur l’établissement du classement. L’Algérie qui a perdu 3 places par rapport aux années précédentes, a dépensé plus de 45,642 milliards de dollars pour préserver la paix sociale. Cette dépense comprend les nombreuses rallonges financières que le premier ministre a notamment accordées aux différentes wilayas lors de ses sorties.
L’indice est donc divisé en plusieurs critères. Pour celui relatif à la paix sociale, l’ Algérie se trouve classée par la même ONG à la 48e place, toujours sur 178 pays. Dans le Maghreb, le Maroc réalise la meilleur performance en ce classant 89e, devant la Tunisie qui occupe elle la 86e place. Quand à la Lybie, théâtre d’une violente guerre civile depuis 201 qui doit en plus faire face à une percée de l’Etat Islamique, elle ce classe 25e.

Ces indices ont pour objectifs de promouvoir une plus grande stabilité dans le monde. Un classement que l’ Algérie devra modifier dans les prochaines années pour espérer dépasser ses voisins comme le Maroc et sortir de la zone jaune.

unnamed (1)

La rédaction.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )