You are here:  / À LA UNE / Politique / En direct : début du vote pour les législatives en Algérie

En direct : début du vote pour les législatives en Algérie

En Algérie plus de 23 millions électeurs sont appelés à élire  aujourd’hui les 462 députés de l’Assemblé Populaire Nationale pour la mandature 2017/2022, dans le cadre des législatives. 

Par Nassim Mecheri

Le taux de participation aux élections législatives s’est établi à 33,53% jeudi à 17h00, a indiqué le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui.

Rappelant que le taux de participation des législatives de 2012 enregistré a été de 33,97%, le ministre a estimé que « le scrutin se déroule dans le calme et la sérénité vu les moyens humains, matériels et sécuritaires mis en place par les autorités à travers tout le territoire national en plus de la présence des représentants des partis politiques  dans les bureaux de vote ainsi que des observateurs étrangers et des membres de la Haute instance de surveillance des élections et le degré de conscience des citoyens soucieux de consolider les institutions constitutionnelles ».

Les résultats seront annoncés vendredi à 11h heure locale, par le ministre de l’intérieur.

La HIISE destinataire de 358 saisines à la fin du scrutin 

La Haute instance indépendante de surveillance des  élections (HIISE) a été destinataire, jeudi depuis le début jusqu’à la fin  de l’opération de vote, de 358 saisines au niveau national, dont la  majorité est liée à l’aspect organisationnel, a affirmé le président de la  HIISE, M. Abdelouahab Derbal.

Dans ce contexte, M. Derbal a indiqué que le nombre de saisines parvenues  à la HIISE jusqu’à la fermeture des bureaux de vote avait atteint 358, dont  16 transférées aux procureurs généraux, a-t-il ajouté soulignant la  nécessité d »‘amender les textes juridiques relatifs aux saisines en vue de  combler les vides juridiques enregistrés lors de ces élections ».
Evaluant la première expérience de son instance, M. Derbal a indiqué que  ces législatives « ont permis à la HIISE de s’exercer sur le terrain en  fonction de ses moyens ».
Il a, en outre, appelé à une révision de la loi organique régissant  l’action de la HIISE, laquelle « nécessite de profonds amendements », pour  permettre à la HIISE d’accomplir pleinement sa mission.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )