Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / Economie / AgriPME Togo: un hackathon contre les clichés autour de l’agriculture

AgriPME Togo: un hackathon contre les clichés autour de l’agriculture

L’agriculture est potentiellement le premier secteur pourvoyeur de richesses au Togo. Dans le but de faire tomber les préjugés sur le secteur agricole au sein de la jeune population de ce pays, un hackathon  dénommé «AgriPME» (porte-monnaie électronique pour les agriculteurs togolais) a été organisé les 30 et 31 mars 2017 à Lomé .

Par Emmanuel-Gaël Gade & Dodo ABALO

Ce hackathon a été initié par le  ministère togolais des Postes et de l’Economie numérique, l’ART&P (Autorité de régulation des postes et télécommunication), en partenariat avec «Cio Mag» (magazine dédié au secteur de l’IT dans le monde francophone). Objectif : développer des solutions visant à optimiser le traitement des données agricoles par une interface unifiée. Cette initiative a été impulsée dans le cadre de la deuxième édition de «l’IT Forum» au Togo. Selon ses promoteurs, «AgriPME» entend utiliser le téléphone portable des agriculteurs vulnérables comme porte-monnaie électronique en vue de garantir une distribution rapide et transparente des subventions des engrais agricoles.

«C’est un projet (AgriPME, ndlr) qui va révolutionner l’agriculture à terme et la façon de la pratiquer au Togo, dans la mesure où c’est un projet très innovant», soutient, confiant, Mohamadou Diallo (Directeur du «CIO Mag»).

Ils étaient 7 groupes à avoir pris part à cet hackathon. Sur les 7 projets en compétition, c’est le projet «E-Agri business» qui a remporté le premier prix et une enveloppe d’un million de franc CFA (environ 1525 euros). Le second prix est allé au projet «ITA (Interface de technique agricole)» et le «Togo-Farm» s’est adjugé la troisième place.

Aux yeux de Commi Nassini (représentant du ministre de l’Economie numérique à ce concours entre développeurs), il est plus que jamais nécessaire de participer à l’éclosion des projets présentés lors de cet évènement. Et «faire en sorte qu’il y ait un coaching pour développer leur génie informatique, mais aussi pour développer leur génie métiers », a-t-il souhaité.
Dans le cadre de l’opérationnalisation de ce projet «AgriPME», une base des données a été créée. Elle a recueilli des informations pertinentes concernant des agriculteurs, leurs identités, leurs cultures agricoles et leur mode de vie au quotidien.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )