You are here:  / AI BUSINESS / Economie / AGOA Forum 2017 à Lomé: L’heure aux explications officielles…

AGOA Forum 2017 à Lomé: L’heure aux explications officielles…

Le prochain Forum de l’AGOA aura lieu à Lomé fin 2017. En prélude à cet important rendez-vous économique, les organisateurs de l’évènement multiplient les rencontres d’informations générales sur ce Forum.

 

Par Emmanuel-Gaël Gade et Dodo ABALO

 

38 pays et plus de 1.000 délégués participeront dans la capitale togolaise à la 16ème édition de l’AGOA Forum. Une délégation de l’AGOA est ainsi attendue incessamment au Togo afin de finaliser le chronogramme de cette réunion. En attendant l’arrivée de cette délégation, des officiels américains étaient devant la presse togolaise le 20 avril dernier, pour vanter les mérites de l’AGOA.

The African Growth and Opportunity Act (AGOA) est une loi américaine établie par le Forum annuel de Coopération économique entre les USA et l’Afrique sub-saharienne accordant une exonération des droits de douane sur presque tous les produits exportés vers les Etats-Unis par les pays bénéficiaires de ce programme d’Afrique subsaharienne (ASS).

L’AGOA vise ainsi à élargir l’accès au marché américain pour tout pays ou région bénéficiaires n’ayant pas négocié un accord de libre marché avec les Etats-Unis. Le 25 Juin 2015, sous le leadership de Barack Obama, la loi-cadre de l’AGOA, adoptée en 2000 sous G. W. Bush Jr, a été prorogée jusqu’en 2025. Cette prorogation couvre également la disposition relative au tissu provenant d’un pays tiers, jusqu’en 2025.

Kara Diallo, spécialiste sénégalais de l’AGOA en Afrique occidentale, a touché du doigt les avantages de l’AGOA  et les produits qui bénéficient déjà sur le sol américain d’une franchise de droit de douane tels que les produits à base de cacao, la mangue, le miel, le tapioca, l’ananas, la banane-plantain séchée, la noix de cola, etc. Il a aussi cité les produits textiles (vêtements, chaussures, etc.), et précisé qu’en matière de textile, les avantages s’appliquent uniquement aux pays bénéficiaires de l’AGOA qui ont un système de visa textile avec les Etats-Unis. «Les droits de douanes pour le textile et l’habillement sont élevés aux Etats-Unis», a-t-il particulièrement fait remarquer.

La franchise de douane sous AGOA fournit des avantages significatifs aux importateurs. Les importations des USA en provenance des pays de l’Afrique sub-saharienne se sont chiffrées en 2013 à 26.8 milliards de dollars, plus de quatre fois le montant en 2001. Plusieurs secteurs non pétroliers ont aussi connu des croissances considérables au cours de la période 2001-2014, y compris les vêtements, les chaussures, les véhicules et les pièces détachées, les fruits et les noix.

La croissance des secteurs autres que celui des hydrocarbures s’est traduite par la création de 300.000 emplois directs (estimation) dans les pays bénéficiaires. «L’AGOA, c’est donc du gagnant-gagnant», conclut Myke Prior,  chargé des Affaires publiques à l’ambassade des USA au Togo.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )