Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / Economie / Abdelmalek Sellal : «le recul des investissements français en Algérie inquiète»

Abdelmalek Sellal : «le recul des investissements français en Algérie inquiète»

Le Premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal, a fait part de son inquiétude de la tendance baissière des investissements français en Algérie durant les trois dernières années.

Par Nassim Mecheri à Alger

«Je dois relever l’inquiétante tendance baissière du niveau des investissements français en Algérie durant consécutivement les trois dernières années, s’inscrivant ainsi en contradiction par rapport à notre ambition commune de partenariat stratégique, singulièrement dans le secteur industriel», a déclaré le Chef de l’exécutif  algérien lors d’une réunion avec son homologue Français, Bernard Cazeneuve, élargie aux membres des deux délégations.

La réunion, tenue à huis clos, visait justement à «consolider davantage les relations algéro-françaises et œuvrer pour leur densification et leur développement dans les domaines où la coopération entre nos deux pays doit faire l’objet de plus de dynamisme et d’initiatives», a-t-il soutenu. Evoquant la quatrième session du COMEFA  (Comité mixte économique algéro-français), Sellal a indiqué que cette session prévue à Alger «pourrait se tenir durant le deuxième semestre 2017». Lors de cette session, les deux pays devront  «reprendre et finaliser un certain nombre de projets de partenariat économique d’envergure. Mais nous pouvons sans plus attendre nous atteler dès aujourd’hui pour engager ensemble une réflexion susceptible de nourrir, le moment venu, une feuille de route définissant les axes d’actions de coopération et de  partenariat entre nos deux pays», a-t-il préconisé.

Abdelmalek Sellal a rappelé dans ce cadre l’institution, en 2013, du COMEFA qui a permis, dit-il, «le renforcement des relations de coopération entre les deux pays par la concrétisation de plusieurs joint-ventures touchant notamment les secteurs de l’industrie, des transports, de l’agroalimentaire et de la formation en matière de management avec comme point culminant l’inauguration de l’usine de construction de véhicules Renault à Oran».

(En une : le Premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal (Crédits: Wikimedia Commons)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )