dimanche, 4/12/2016 | 9:18 UTC+1
Afrique Inside Un média 100% numérique
You are here:  / À LA UNE / Economie / la Tunisie dans le rouge : hausse du chômage et baisse de la croissance
signes-tunisie-presente-atouts-economiques-62809

la Tunisie dans le rouge : hausse du chômage et baisse de la croissance

En Tunisie, les indicateurs économiques en berne. L’Institut national des statistiques a publié les chiffres. Résultat : le taux de chômage grimpe à 15.4% et le taux de croissance pour 2015 s’est élévé 0.8% contre 2.3% en 2014. Les attentats terroristes du Bardo et de Sousse expliquent en partie cette situation.

Le taux de chômage en Tunisie a atteint, durant le dernier trimestre de l’année écoulée, 15,4% contre 15,3% en la même période en 2014 selon l’INS. Le pays compte actuellement 618.800 chômeurs parmi l’ensemble de la population active, soit environ 4,2 millions. C’est que révèle le rapport d’une enquête nationale sur la population tunisienne et l’emploi du quatrième trimestre de 2015.

Chez les hommes, le taux de chômage est de l’ordre de 12,5% contre 22,6% auprès des femmes sur la même période, en quatrième trimestre en 2015.

Par contre le taux de chômage des diplômés de l’enseignement supérieur a enregistré une faible baisse en passant de 32% à 31,2% entre les troisième et quatrième trimestres de l’année dernière, a-t-on appris des informations de l’INS.

Croissance en chute libre

Par ailleurs, la Tunisie a parachevé l’année 2015 avec une croissance de 0,8% contre 2,3% en 2014, a annoncé mercredi l’Institut national de la statistique (INS) de Tunisie.

Suite aux attaques terroristes du Bardo et de Sousse en mars et juin 2015, a indiqué l’INS dans un communiqué, le gouvernement tunisien a dû revoir à la baisse le taux de croissance à 1% en premier lieu dans la loi des finances complémentaire 2015, contre des prévisions de 3% selon la loi des finances 2015.

Dans le cadre de la loi des finances 2016, ce taux de croissance a été encore une fois révisé à la baisse à 0,5%.

Selon l’ INS, l’économie tunisienne a pu résister en 2015 grâce, principalement, au secteur agricole dont la croissance a grimpé de 6,2 à 9,2%.

Les productions d’huile d’olive et des dattes ont, également, contribué dans la résistance de l’économie tunisienne. La production d’huile d’olive a quadruplé tandis que celle des dattes a augmenté de 12,5%.

Toutefois, les industries manufacturières, non-manufacturières et les services marchands ont reculé au titre de croissance sur l’année 2015 respectivement de 8,5%, 3,1% et 1,6%, toujours selon les chiffres de l’INS.

Le pays a été secoué le mois dernier par de vives tensions sociales causées par une situation économiques alarmante malgré les promesses du nouveau pouvoir. Les autorités ont instauré l’état d’urgence jusqu’au 21 février.

La rédaction

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )