You are here:  / À LA UNE / Economie / Afrique du Sud : « bad mood » pour les banques

Afrique du Sud : « bad mood » pour les banques

L’agence de notation Moody’s  a rabaissé lundi la note de cinq grandes banques sud-africaines, la Standard Bank of South Africa Limited, la FirstRand Bank Limited, la Absa Bank Limited, la Nedbank Limited, et la Investec Bank Ltd.

Par la rédaction

En Afrique du Sud, Moody’s entrevoit ainsi des perspectives négatives pour ces institution bancaires en abaissant la  note de crédit des dépôts en devise locale ou étrangère de Baa2 à Baa3

L’agence de notation a également révisé à la baisse la note des émissions à long terme en devise locale ou étrangère de la Standard Bank Group Limited, de Ba1 à Baa3, et consolidé l’ensemble de la grille de notes des banques du pays.

« La principale cause des baisses de notes d’aujourd’hui est l’environnement opérationnel difficile en Afrique du Sud, caractérisé par un ralentissement économique prononcé, et par l’affaiblissement de la solidité des institutions, qui a conduit Moody’s à corriger son score de profil macroéconomique pour l’Afrique du Sud de ‘Modéré’ à ‘Modéré-‘ », a indiqué l’agence dans un communiqué.

L’agence de notation anticipe une croissance du PIB en Afrique du Sud de seulement 0,8% en 2017 et 1,5% en 2018, après le niveau de 0,3% en 2016. Tous ces chiffres sont sensiblement inférieurs aux objectifs de croissance du gouvernement sud-africain.

Selon Moody’s, le contexte économique difficile pèse sur la confiance des investisseurs et la volatilité des cours des actifs, à terme, les banques devraient en conséquence connaître des difficultés.

Une semaine plus tôt, Moody’s avait rabaissé la note de crédit de l’Afrique du Sud, à un cran seulement au-dessus de la catégorie spéculative (« junk ») sur fond de tensions et d’incertitudes politiques qqui freinent les réformes économiques.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )