You are here:  / Politique / 1er quinquennat d’Emmanuel Macron: Attentes, indifférences et inspirations au Togo

1er quinquennat d’Emmanuel Macron: Attentes, indifférences et inspirations au Togo

Au moment où Emmanuel Macron s’apprête à former son premier gouvernement, les politiques togolais continuent de réagir au sujet de son élection à la magistrature suprême en France et de la gouvernance qu’il compte incarner.

 

Par Emmanuel-Gaël Gade & Dodo ABALO

 

Dans un message adressé au président élu, le chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé a été le premier Togolais à envoyer un message épistolaire au nouveau patron de l’Elysée. Le numéro un du Togo a félicité le nouveau président. «Je tiens à vous adresser au nom du peuple togolais et de son gouvernement, ainsi qu’en mon nom personnel, mes très vives et chaleureuses félicitations pour cette victoire qui récompense votre vision pour la grande nation française», indique le message. Il a par ailleurs formulé à M. Macron ses vœux ardents de santé et de succès dans l’accomplissement de ses futures charges au service, dit-il, «d’une France forte et engagée en faveur de la paix et de la prospérité dans le monde». Tout en saluant les excellents liens traditionnels de coopération et d’amitié qui unissent la France et le Togo, Faure Gnassingbé a également exprimé son souhait de travailler avec le président élu au renforcement du partenariat franco-togolais.

Dans la foulée du message de Faure Gnassingbé, Nicolas Lawson, patron du PRR, qualifie la dernière élection présidentielle française d’«étrange, et qui a montré toute l’étendue de la corruption des politiciens français». «On ne peut pas imaginer que François Fillon ait déclaré qu’il ne serait pas candidat à l’élection s’il était mis en examen. Effectivement, il a été mis en examen, mais il a poursuivi sa candidature au mépris de toutes les valeurs humaines bloquant la solution B. Fatalement, il a été éliminé», a constaté le prolixe politicien togolais. Et de condamner au passage le soutien de «l’oligarchie financière et des coteries de toutes sortes dont a bénéficié selon lui», l’ancien ministre de l’Economie de François Hollande devenu depuis le 7 mai 2017, le 8ème président sous la 5ème République française.

Le modèle démocratique français inspire au Togo

Le patron de l’ANC Jean-Pierre Fabre (et chef de file de l’Opposition togolaise) a félicité pour sa part Emmanuel Macron pour son élection «et attend de voir ce qui sera au menu de sa politique africaine». En attendant les premiers gestes de la diplomatie africaine sous Macron, Fabre compte toujours «travailler pour que des élections transparentes et démocratiques se déroulent aussi au Togo». Le parti Santé du Peuple du Dr Georges-William Kouessan se réjouit de l’élection en France d’Emmanuel Macron. Cette élection, défend ce parti dans un communiqué, est le «choix de la raison et la victoire du rassemblement démocratique de la classe politique française derrière Emmanuel Macron». S’inspirant de la dynamique qui a conduit à l’élection du candidat du mouvement «En Marche», le Parti Santé du Peuple appelle l’Opposition togolaise à tirer des leçons de cette mobilisation pour «faire adopter les principes de convergence à chaque fois qu’il y a nécessité de barrer la route à un adversaire commun».

 

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked ( required )